JULIO CANAPA - Parcours Musical et Artistique

Julio Canapa est un artiste uruguayen établi en France depuis 1988. C’est un interprète de musiques et de rythmes latino-américains tous styles confondus. Ayant un père qui animait un programme de tango à la radio et une mère qui chantait dans une chorale, on peut dire qu’ il a été, dès son enfance, imprégné de musique au sein de sa propre famille, bercé ainsi par des mélodies, des rythmes et des harmonies que ses parent lui ont insufflé.

Il commence son activité d’interprète en 1971 à Minas, ville où il est née, après avoir pris quelques cours de guitare. L’année suivante, (1972), il participe à "Expo-man", (manifestation culturelle des étudiants), ou il chante pour la première fois devant un public. La même année il prend des cours pour améliorer le chant avec le professeur Andrea de Giuli.

En 1973,il participe en tant que comédien sur la toute nouvelle chaîne de télévision locale de l'époque, TV Canal 13 de Minas, avec des sketchs créés pour l’occasion.

En 1974 et 1975 il participe également à plusieurs concerts à la "Casa de la Juventud", (Maison de la jeunesse), lieu de manifestation culturelle de l’époque.

En 1976, il part vivre à Montevideo, la capitale de l’Uruguay, et l’année suivante il réalise un stage intitulé : "De la voix parlée à la voix chantée" avec l'allemande Lydia Muller au "Palacio de la Música".

En 1978 il participe au "Festival de la jeune chanson de Belvédère" obtenant ainsi le 1er prix d'interprétation avec une chanson sur un poème de Agamenón Castrillón mise en musique par Nico Ferreira.

Entre 1983 et 1984 il se consacre à l’apprentissage des rythmes latino-américains au tout nouvel atelier de Chant Populaire de Montevideo.

A partir de 1980 et jusqu’à 1985 il réalise des longs séjours au Brésil, où non seulement il apprend la langue du pays, mais il s’ imprègne aussi des rythmes qui ont enrichi sa culture musicale. Il devient ainsi un grand admirateur des maîtres de la Bossa Nova et du Samba chanson comme Vinicius de Moraes, Joao Gilberto, Tom Jobin, etc. , ainsi que de Chico Buarque et des créateurs du mouvement appelé "Tropicalisme" comme Gilberto Gil et Caetano Veloso. Depuis, il est toujours resté attentif à l’évolution et aux variantes de la musique brésilienne. , tous styles confondus.

En 1983 pour approfondir ses connaissances à la guitare, il prend des cours de perfectionnement avec le guitariste et compositeur uruguayen Eduardo Larbanois. Il commence ainsi les premières compositions de ses propres chansons sur des rythmes des Balades, Candombes et Milongas.

En 1984voulant suivre les pas de son père, il suit un stage d'animateur radio à l'Académie Sigma avec l’ animatrice de radio Graciela Posamay. Il participe en même temps à divers concerts et manifestations organisées par des associations d’étudiants universitaires et également au "Festival de la chanson Populaire de la ville de "La Paz", interprétant une de ses propres chansons, accompagné du guitariste Milton Da Silva. Avant de partir pour l’Argentine, et parrainé par le chanteur Pablo "Pinocho" Routin, il fait un court passage par la Murga "La Justa".

EN ARGENTINE

Des 1985 déjà à Buenos Aires,(Argentine), il réalise plusieurs concerts en duo avec le percussionniste Ricardo Canapa (son frère), interprétant des chansons du répertoire des cubains Silvio Rodriguez et Pablo Milanés, très en vogue à cette époque.

Encore dans le but de s’améliorer il suit une formation de Mixage et prise de son ainsi que

des cours d'harmonie avec le pianiste de tango Oscar Amoroso.

Il rencontre aussi Diego Lerendegui, violoniste de l'un des derniers grands orchestres de tango, celle du célèbre Osvaldo Pugliese. Précisément, sur une musique de cet ami violoniste il écrit les paroles de son premier tango,
"Tiempo de espera", (le temps de l'attente).

En 1986 il enregistre la maquette du projet du disque "De alguna Manera"

Pour le concert de la première fête de la musique à Buenos Aires il participe, avec son frère, en tant que choriste au groupe de Yabor, un autre musicien Uruguayen.

En 1987 il crée le groupe de Candombe-Pop "La Tocata" et fait plusieurs concerts dans la capitale et sa banlieue. Avec ce nouveau groupe il aborda un répertoire de Candombes, mais également de la Bossa-Nova, de la Samba brésilienne et et de la Salsa. Il rencontre le musicien brésilien Chico Buarque lors d'un de ses passages à Buenos Aires.

Depuis son arrivé en France

En 1988 Arrivé à Grenoble et quelques mois plus tard à Paris.

1989, il entame une série de concerts au "Bateau Ivre", du quartier Latin.

1990, il participe a plusieurs Concerts à l'amphithéâtre de la Nouvelle Sorbonne pour l'association universitaire "Campus à l'oreille".

1991, il s’initie à la musique informatique avec Roland Varon, musicien qui a fait partie des accompagnateurs de Jacques Higelin.

En 1992, série de concerts au "Bistrot Gourmand", Paris 17eme.

1993 - 1994 – Plusieurs concerts de musique brésilienne à Paris présentant son spectacle "Abrasilerado", accompagné du guitariste Miltinho Da Figuera.

1995 - Adaptation de quelques chansons de Georges Brassens en espagnol.

1996 – Cours de clavier à l'école dirigée par Philippe Gantier.

1997 - Création d'un nouveau groupe formé entre autres par le musicien uruguayen Mario Maeso à la basse, le danseur et musicien argentin Miguel Gabis au saxo, le percussionniste franco-chilien Daniel Bravo, (actuel intégrant du groupe Tryo) et deux voix féminines.

1998 - Concerts-animation pour la marque Habana Club à Chatou et à l'auditorium Maurice Ravel de Levallois.

1995 - Adaptation en espagnol de plusieurs chansons pour enfants pour le chanteur suisse Henri Dés, (Marie Josée Productions).

1996 - Création de son spectacle "Americando",ou il propose un voyage imaginaire à travers l'Amérique Latine, avec ses rythmes et ses chansons.

1997 -Participation comme guitariste accompagnant la chorale d'enfants de la ville de Levallois Perret.

Doublage en espagnol pour des films et documentaires destinées à la télévision de l'Amérique Latine.

1998 - Deuxième série d'adaptations de chansons de Georges Brassens en espagnol et essai de ces adaptations sur des rythmes latinos.

1999 – Concerts et animations pour "La Parrilla", association uruguayenne et lieu de rencontre de latino-américains à Paris.

2000 - 2001 - Plusieurs concerts en quartet: (Guitare, Basse, Très Cubano et Percussions) avec le répertoire de chansons de Georges Brassens adaptés en espagnol.

2001 - Voyage à Cuba ou il profite pour s’ imprégner des rythmes et des mélodies de la musique cubaine, musique qui l’a toujours passionné.

Concert de musique cubaine encouragé par les musiciens du film "Buena Vista Social Club" qu'il vient de rencontrer à La Havane.

2002 - Création du groupe de "Salsa Pop", Julio Canapa et "Los muchachos", suivi de plusieurs concerts.

2003 - Première partie de Bernard Lavilliers avec son groupe de salsa "Los Muchachos" à la fête de la musique, (scène Charles de Gaulle à Pantin).

Création de son spectacle, "Le Tango dans tous ses états", dialogues, décors et mise en scène.

2004 - Première représentation de son spectacle à la salle "Jacques Brel" de Pantin, accompagné du guitariste argentin Luis Rizzo et son orchestre.
Ensuite, et du au succès de la première représentation, trois nouvelles représen-tations en février.

Présentation de son spectacle "Le tango dans tous ses états" sur Radio Latina. Passage au programme "Un poco agitato" sur France Musiques.

Participation pendant un an à l'atelier de salsa de l'école Abanico avec le musicien vénézuélien Carlos "kutimba" Esposito, répertoire de Joe Cuba, Cheo Feliciano etc. Les rythmes abordes sont: Boléro, Son, Guaracha, entre autres.

Concert à "La Java" avec le groupe "Los muchachos de Belen".

Composition de deux nouvelles chansons destinées à la campagne présidentielle en Uruguay, avec des rythmes fusionnant le Candombe, le Rap ainsi que le Reggae. Pour la mise en œuvre il travaille en collaboration avec le musicien uruguayen Jorge Trasante, ancien percussionniste des Gypsi Kings.

Participation au concert : "Pour un autre Uruguay", pour la campagne présidentielle de son pays, avec le guitariste Omar Espinosa, le percussionniste Jorge Trasante et la comédienne Mirta Camaño entre autres.

2005 - Participation dans le film "Camping Sauvage" avec l’un de ses morceaux, la chanson: "Estoy Sonado". Série des Concerts à l'occasion du "Marché de Noël".

2006 - Création de l’atelier de chant "Canto & Chanson", atelier ayant pour but d’aider des chanteurs et autres personnes arrivant en France, à améliorer la pratique de la langue française à travers le chant. Pour cela, il adapte en français plusieurs textes de chansons connues en espagnol, et également du français vers l’espagnol.

De 2006 à 2008 il se consacre également au théâtre avec Éric Sautonie à "L’Escale" de Levallois Perret. Il joue dans des pièces d’Alfred de Musset,("Les caprices de Marianne") de Sacha Guitry ("Une paire de gifles", "Fausse alerte") etc.

2009 – Il est invité à intégrer le groupe MOSAIKO, pour interpréter de la musique latino-américaine. Ce groupe sera intégré par: Alberto Palacios, (guitare et voix), André Vechot (clarinette et saxo), Alain Bourot, (basse) et Julio, (guitare et chant).

2010 – Plusieurs concerts avec le groupe Mosaiko, mais également en tant que comédien, il passe plusieurs castings participant ainsi dans quelques spots publicitaires, (affiches de rue, tv, etc.), destinés aux pays d’Amérique Latine.

2011 - Avec le musicien chilien Hernan "Nano" Saavedra, il présente un répertoire de boléros. De cette union nait le duo: "JULIO y NANO", se produisant par la suite dans plusieurs bars et salles de concerts de Paris.

2012 – Avec l’arrivée du violoniste Sébastian Martinez et du guitariste et bassiste Fernando Roa, le duo laisse la place à la création du groupe "KERUBE" pour jouer un répertoire de musique latino-américaine avec une touche de Pop.
Plus tard s’ajouteront : Alain Bourot à la basse, Boris Rojas, à la flûte, et occasio-nnellement: Ismaël Riveros et Sergio "Chico" Roa en percussions.
Depuis, et jusqu’à nos jours il se produit avec ce nouveau groupe organisant et réalisant plusieurs concerts sur Paris et région parisienne.

2014 - 2015 - Dix ans après, reprise de son spectacle "Abrasilerado" accompagné de Fernando Roa à la guitare et de Sergio "Chico" Roa en percussions. Il propose un répertoire de chansons et des rythmes de la musique brésilienne de toutes les époques, mais aussi des textes en français chantés sur des airs de Samba et de Bossa Nova, dans un style intimiste mêlant voix, guitare et percussions.

Puis de 1999 à nos jours, il se produit régulièrement, accompagné ou en tant que soliste, à "La Parrilla", association uruguayenne, lieu de rencontre de latino-américains à Paris.


Afin de mieux connaitre les musiques et les rythmes de l’Uruguay, le pays d’origine de Julio Canapa, nous vous invitons à consulter les pages consacrés à ce sujet présentés également sur ce site :

LE CANDOMBE – LE TANGO – LA MILONGA – LA MURGA – LA CHAMARRITA